Hérisson d’Europe
Erinaceus europaeus
© F. Bontadina / swild.ch

Habitat

Garten und Park
Hecken und Waldränder

Les hérissons sont actifs au crépuscule et durant la nuit et peuvent parcourir plusieurs kilomètres avant l'aube à la recherche de nourriture. Celle-ci est presque exclusivement constituée d'aliments d’origine animale. Ils mangent volontiers des insectes, des vers de terre, des escargots ou de la nourriture pour chats et chiens. Fondamentalement, ils vivent en solitaire, avec des territoires d’activité qui peuvent se chevaucher. Ils passent la journée dans des abris rembourrés en forme de nid dans le sous-bois dense (haies, lierre proche du sol, tas de branches, cavités sous les bâtiments), ces gîtes de repos sont souvent changés.

Hibernent, la plupart des jeunes meurent au cours du premier hiver. Maturité sexuelle après la première hibernation / à 6 - 12 mois, saison d'accouplement avril-août. Avant l’accouplement «carrousel de hérisson» : les mâles tournent autour des femelles, d’abord en altitude de refus, pendant des heures. Pour se protéger contre les ennemis, le hérisson se transforme en une boule de piquants. Les hérissons adultes en bonne santé n'ont rien à craindre des renards, mais les blaireaux et les hiboux grands-ducs peuvent être dangereux pour eux. Pertes importantes dues au trafic. Les hérissons atteignent une densité de population dans la ville qui est 2 à 3 fois plus élevée que dans les environs (d'après des études menées à Zurich au début des années 1990). Ils apprécient les jardins richement structurés qui leur fournissent abri et nourriture. Les pelouses ornementales sont également visitées à la recherche d'insectes et de vers de terre, mais ne peuvent pas constituer un habitat complet sans un environnement naturel.

Signes distinctifs 
Couvert de piquants caractéristiques
Habitat 
Jardins, parcs, prairies avec haies, lisières, friches
Degré de menace
Pas d’indication
Confusions possibles
Pas d’espèce similaire
Physique 

Longueur tête-corps 25-30 cm, queue 2,5-3 cm, poids 800-1700 g

Période d’activité 
Crépusculaire et nocturne Hibernation : fin octobre-mars
Annoncer une observation
Les textes sont tirés du livre Stadtfauna avec l’aimable autorisation de la maison d'édition Haupt Verlag. Cover StadtFauna-Buch
408 Images tri par
Hérisson d'Europe 
 3
Hérisson d'Europe 
 3
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 2
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1
Hérisson d'Europe 
 1

Pages


Renard. © Stefan Wassmer / stadtwildtiere.ch

En tant qu'utilisateur enregistré, vous pouvez voter pour vos photos préférées parmi celles de la galerie: pour cela, cliquez simplement sur l'écureuil qui figure en dessous de la photo. Lorsque le symbole s'affiche en rouge, votre vote est validé. Le nombre figurant à côté du symbole indique combien de personnes ont déjà choisi cette photo.

Vous n'êtes pas encore enregistré? Enregistrez-vous ici

 

Concours de photos

Prenez part à l'évaluation des photos, en sélectionnant vos photos préférées d'un simple clic sur l'écureuil.

 

En route dans les prairies et sur les gazons

Les hérissons sont actifs au crépuscule et durant la nuit. Ils aiment manger sur les surfaces ouvertes de prairies et de pelouses, par ex. autour de lotissements facilement accessibles. Là, ils peuvent être facilement découverts, car ils mastiquent ou fouissent bruyamment dans les feuilles. Vous voyez un hérisson: comportez-vous calmement, gardez vos distances, ne dérangez pas les animaux, ne les touchez pas.

© S.Gloor / swild.ch

Une cour intérieure idéale pour les hérissons: prairie ouverte pour la recherche nocturne de nourriture, domaines buissonnants comme refuge.

Améliorer l’habitat

Les hérissons apprécient les jardins variés, les cours intérieures et les espaces verts qui leur offrent abri et nourriture : haies composées d’espèces vivaces indigènes avec bande herbeuse, compost, tas de feuilles ou de branches, prairies riches en espèces et buissons épineux comme les rosiers sauvages et le prunellier.

Osez plus de désordre

Les plantes exotiques n’offrent généralement pas une réelle source de nourriture pour les papillons, les abeilles sauvages et les autres. Comme les hérissons sont des insectivores, ils bénéficient aussi des plantes indigènes. Le renoncement aux pesticides chimiques a également un effet positif sur les hérissons. Le jardinage et l’aménagement des alentours demandent du courage pour plus de milieux sauvages : ne fauchez pas toute les surfaces de prairie, laissez les feuilles à l’automne et faites en un tas. Les hérissons aiment se cacher dans les feuilles et s'en servent pour isoler leurs nids.

Hérisson en automne?

Les hérissons doivent être dehors. Pour les hérissons qui peuvent être trouvés à l'extérieur à des températures inférieures à zéro ou lorsque la couverture de neige est fermée, ainsi que pour les hérissons faibles ou malades, une aire d'alimentation et un site de nidification peuvent être installés dans un endroit abrité à l'extérieur.

Menaces 
  • Trafic : Des milliers de hérissons sont victimes de la circulation chaque année, surtout dans les zones résidentielles tranquilles où vivent aujourd'hui la plupart d’entre eux. Conduisez lentement et prudemment, même durant la nuit.
  • Pesticides : Utiliser des produits biologiques, utiliser les granulés à limaces avec parcimonie.
  • Équipement de tonte (débroussailleuses, tondeuses à gazon) : Tondre sous les buissons est dangereux parce qu'il peut blesser ou tuer les hérissons qu’ils s'y reposent durant la journée.
  • Souffleurs de feuilles et aspirateurs de feuilles : Particulièrement dangereux pour les jeunes animaux, qui peuvent facilement être pris par la succion en raison de leur poids (moins de 200g jusqu'à la 4ème semaine de vie).
  • Les murs et les obstacles de plus de 20 cm peuvent être insurmontables pour les hérissons.
  • Des pièges dangereux : Les piscines à parois raides, les étangs de jardin et les puits de lumière sont des pièges mortels pour les hérissons et autres petits animaux. On peut y remédier en utilisant des aides de sortie (« échelle à poules »).
  • Les animaux blessés et les jeunes animaux orphelins doivent être remis à des mains expertes. Prenez contact avec le centre de soins pour hérissons le plus proche de chez vous.
Observations au parc animalier

Les hérissons peuvent être observés dans un enclos du Tierpark Goldau.

Plus d’informations
  • Association Pro Hérissons: L’association s’engage pour la protection et la promotion du hérisson et de ses habitats.

  • Informations, liste de centres de soins et contacts utiles sur le SOS Hérissons.

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs