Agenda

24. - 26. mai 2019

La 9ème édition de la Fête de la nature aura lieu du 24 au 26 mai 2019. A vos agendas!

La Fête de la Nature, c'est :

  • 300 activités originales et gratuites dans votre région
  • découvrir la faune et la flore locale
  • apprendre en s'amusant
  • rencontrer des passionnés et des associations nature
  • la possibilité d'organiser soi-même une activité nature

Plus d'informations et programme ici!

29. - 31. août 2019

Date: 29.08.2019 au 31.08.2019

Contenu: Cet atelier de travail offre la possibilité de se familiariser avec les méthodes de terrain pour la détection des micromammifères. Les méthodes présentées sont la capture à l’aide de pièges à capturer vivant, l’utilisation de tunnels à traces et des pièges photographiques. Durant les parties théoriques du cours les participants recevront des informations sur les espèces et leur habitat, l’archivage et la gestion des données, la conservation des animaux morts et les bases légales liées à la protection des animaux et à la protection des espèces.

La majeure partie de l’atelier sera consacrée à la réalisation d’un inventaire (pose et contrôle de pièges). Cependant, il sera donné l’occasion aux participants de s’exercer dans la détermination des micromammifères à l’aide de crâne.

Public cible: L’atelier s’adresse aux biologistes et naturalistes intéressés et actifs dans le domaine. Pour être en mesure de profiter pleinement de l’atelier, il est souhaitable que les participants aient déjà des connaissances de bases sur les micromammifères.

Nombre de participants: minimum 10, maximum 15

Date et lieu: 29 août au 31 août 2019, région de Cudrefin

Prix: CHF 350.- (repas et logement compris). Frais de déplacement à la charge du participant.

Responsables du cours:
Simon Capt, info fauna – CSCF&karch
Thierry Bohnenstengel, info fauna – CSCF&karch
Michel Blant, Faune Concept

Inscription: Veuillez vous inscrire jusqu’au 30 juin 2019 à l’adresse suivante: info.fauna@unine.ch

08. octobre 2019

Conférence sur Le Chat sauvage à Genève – Gotlieb Dändliker 
Actualité Faune Genève – Le Rat des moissons – Jacques Gillieron
Collaboration SZG – DGAN – Faune Genève

Lieu: 08.10.2019, 20:15

Horaire: Muséum d'histoire naturelle, Route de Malagnou 1, 1208 Genève

Détails: entrée libre; plus d'infos

Huia (c) Michel Krafft
12. avril - 31. décembre 2019

On estime que 869 espèces se sont éteintes durant les 500 dernières années. Près de 20'000 espèces sont aujourd’hui considérées comme menacées d’extinction. Pourquoi tant d’espèces disparaissent aussi rapidement ? Quels sont les espèces les plus vulnérables ? Quels sont les mécanismes provoquant ces disparitions ? Que faisons-nous  pour éviter la disparition des espèces ? 

Le musée possède une petite mais belle collection d’animaux disparus, retirée de l’exposition il y a une vingtaine d’années, pour des raisons de conservation. Cette collection sera exposée non seulement dans des conditions idéales pour ces objets de grande valeur, mais dans un contexte scientifique actuel, visant à expliquer par l’exemple certains mécanismes à l’origine de la disparition des espèces.

Ce nouvel espace d'exposition prévoit d’aborder, sous forme de modules, des sujets comme les efforts de conservation engagés à l’échelle locale, nationale ou mondiale, ou celui de la 6e extinction. 

Lieu: Musée de Zoologie, Palais de Rumine, Place de la Riponne 5, Lausanne

Détais: entrée gratuite; plus d'infos

13. avril 2019 - 09. janvier 2020

Tuer et manger pour vivre, pour survivre! Telle est l’essence de l’acte de prédation. Ce comportement n’est pas récent. Les prédateurs sont présents depuis les balbutiements de la vie sur Terre et dans tous les écosystèmes. Loin du grand méchant loup et des dents de la mer, l’exposition fait découvrir un phénomène naturel essentiel au développement et au maintien de la vie, du monde des bactéries à celui des grands vertébrés.

Toutes les formes de prédations naturelles sont au cœur des chaînes alimentaires. Leur étude implique de comprendre les relations complexes entre les organismes vivants et leurs populations. Mais cet équilibre au sein des écosystèmes est fragile et menacé plus que jamais par la disparition des espèces et de leurs habitats.

Et l’être humain dans tout ça? Serait-ce le pire des prédateurs, un Homo predator? La question est d’autant plus pertinente que notre régime carné est source de plusieurs problèmes, notamment environnementaux, mais également moraux, et pour certains dogmatiques. L’humain est clairement omnivore, comme nombre de ses ancêtres et de ses cousins primates, et la viande résultant de la chasse et de la pêche a souvent fait partie de son régime alimentaire. Reste que la consommation de viande dans nos sociétés modernes dépasse souvent largement nos besoins vitaux. Quel(s) choix sommes-nous prêt-e-s à faire dès maintenant? Serons-nous la première espèce animale de l’histoire a devoir adapter notre régime alimentaire non par besoin mais par choix?

Lieu: Muséum d'histoire naturelle, Route de Malagnou 1, 1208 Genève

Détails: plus d'infos

Newsletter

Souhaitez-vous être informé sur des observations, des actions ou des progrès marquants ?

Abonnez-vous à la Newsletter:

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs