« Hérisson y es-tu? » – une étude nationale avec participation de la population

17 avril 2018

Animaux sauvages proches des hommes, les hérissons nous sont familiers et généralement bien accueillis par les propriétaires de jardins. Il est toutefois à craindre, qu’il y ait aujourd’hui moins de hérissons en Suisse qu’il y a une vingtaine d’années. C’est pourquoi un appel est lancé à la population à travers le projet de recherche « Hérisson y es-tu ? ». Il s’agit d’examiner de plus près l’évolution des effectifs de hérissons à l’aide d’annonces d’observations et de tunnels à traces.

 

Jusque dans les années 90’, la présence du hérisson était fréquemment signalée dans les quartiers résidentiels végétalisés des villes et des agglomérations. Mais les résultats de nouvelles études montrent qu’aujourd’hui bien moins de hérissons vivent dans les zones habitées qu’il y a encore une vingtaine d’années. Ainsi, un projet en ville de Zurich montre une diminution de l’aire de distribution chez les hérissons de plus d’un tiers durant les 25 dernières années. Des études menées en Grande-Bretagne rapportent une diminution des populations de hérisson similaire dans les zones habitées, mais en l’espace de seulement dix ans.

Suivre le hérisson à la trace

Dans le projet « Hérisson y es-tu ? » la présence de hérissons en Suisse est analysée de manière systématique selon des méthodes de relevés faunistiques. Des tunnels à traces munis de feuilles de papier et d’encre sont placés dans des jardins privés et parcs, ainsi qu’à la campagne. Si un hérisson traverse un tel tunnel, il y laissera ses empreintes de pattes – trahissant ainsi sa présence. Les tunnels à traces seront pris en charge par des bénévoles. En parallèle, la population est appelée à transmettre ses observations de hérissons sur la plateforme atlas.nosvoisinssauvages.ch. Chaque observation compte et sera intégrée à la carte de distribution de l’espèce dans le nouvel Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein, actuellement en cours d’élaboration par la Société suisse de biologie de la faune SSBF.

 

Recherche de bénévoles pour les tunnels à traces

Dans le cadre de ce projet, des bénévoles sont recherchés pour s’occuper de 10 tunnels à traces durant une semaine entre mai et août 2018. Les personnes intéressées trouveront plus d’informations sur le site atlas.nosvoisinssauvages.ch.

 

Informations complémentaires :

Michel Blant, Nos voisins sauvages - Antenne romande, Tél. 032 721 21 17 / michel.blant@nosvoisinssauvages.ch

Claude Fischer, Responsable Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein, Société suisse de biologie de la faune SSBF et hepia Genève, Tél. 022 546 68 75 / claude.fischer@hesge.ch

Société suisse de biologie de la faune SSBF :
www.sciencesnaturelles.ch/organisations/sgw-ssbf

Plateforme d’observations :
www.atlas.nosvoisinssauvages.ch

www.facebook.com/nosvoisinssauvages

Les photos ci-dessous sont disponibles pour une utilisation en lien avec ce communiqué de presse et avec mention correcte des auteurs à titre gratuit. A télécharger sur en double cliquant sur l'image.

© Martin Goebel / stadtwildtiere.ch

Fig. 1: Deux hérissons durant le rituel nuptial.

© Fabio Bontadina / swild.ch

Fig. 2: Hérisson en zone habitée.

© Igelzentrum Zürich

Fig. 3: Les tunnels à traces utilisés dans le cadre du projet « Hérisson y es-tu? » mesurent 1m et ont un diamètre de 30 cm. Ils sont faits de carton plastifié.

© Cornelia Hürzeler / stadtwildtiere.ch

Fig. 4: Image de piège-photo d’un hérisson qui vient de traverser le tunnel à traces (à l’arrièrefond).

© stadtwildtiere.ch

 

Fig. 5: Bande de papier issue d’un tunnel à traces comportant des empreintes typiques de hérisson.

 

 

Newsletter

Souhaitez-vous être informé sur des observations, des actions ou des progrès marquants ?

Abonnez-vous à la Newsletter:

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs