Agenda

08. octobre 2020

Dans cette projection d’images, Olivier Gilliéron nous emmène dans des lieux restés vierges de présence humaine et baignés de lumières féériques. Au fil des falaises et des pierriers, il nous invite à découvrir les caractéristiques géologiques des Alpes vaudoises, la flore secrète des rochers et la faune la plus emblématique de l’univers minéral alpin : Bouquetin, Chamois, Lièvre variable, Gypaète barbu ou Lagopède. Riches en informations naturalistes, les commentaires racontent les approches discrètes, les longues attentes et les techniques utilisées pour saisir la rareté de certaines lumières ou l’intimité de la vie sauvage. Enfin, l’auteur propose à ses auditeurs une manière originale de pratiquer la photographie animalière dans le plus grand respect de la vie sauvage.

20h15, Aula de l'école professionnelle du Chablais

Organisator: Société de sciences naturelles Chablais
Treffpunkt: Aula de l'école professionnelle du Chablais
13. octobre 2020

Conférence-photo "Le Renard" par Laurent Gislin, photographe, suivi de la conférence "La relation lièvre-renard" par Jeanne Kissling, UniNE

20h15, entrée libre

Organisator: SZG
06. mars - 30. octobre 2020

Les besoins des animaux, les problèmes rencontrés sur leurs chemins lorsque qu’ils tentent de rejoindre leurs milieux naturels ou encore les solutions que l’on peut amener à petite ou grande échelle : ces thèmes sont traités de manière ludique, artistique, interactive et sensorielle dans les salles du Centre Nature Les Cerlatez. Intitulée « Faites place, les animaux se déplacent ! », cette nouvelle exposition a été initialement conçue et mise sur pied par le Centre Pro Natura de Champs Pittet. Sur un parcours semé d’embuches, les visiteurs se mettent dans la peau des animaux. Ils partent à la recherche de nourriture, d’un abri pour l’hiver et même du grand amour. Ils évitent l’autoroute en empruntant des passages à faune, se glissent dans un cordon boisé, découvrent les pièges de nos maisons modernes… Petits et grands se prennent au jeu afin d’aider la cigogne, les poissons et les chauves-souris à entreprendre leurs migrations. Puis, ils deviennent jardiniers et aménagent un jardin idéal. Enfin, les plus curieux peuvent étancher leur soif de savoir dans une bibliothèque à la documentation fournie. Chacun apprend à son rythme en lisant, en observant, en regardant un fil et surtout en s’amusant.

Plus d'infos

Organisator: Centre nature Les Cerlatez
(c) Kora
02. novembre 2020

Contrairement à l’évolution planétaire qui est caractérisée par un recul massif des espèces de vertébrés, en Europe on assiste à la renaissance de la grande faune, en particulier des grands carnivores, qui constitue l'événement le plus remarquable de notre époque en matière d'écologie de la faune. Il y a pratiquement 50 ans, le lynx a été réintroduit dans les Alpes et le Jura suisses. Les premiers loups ont fait leur retour naturel en 1994 dans le canton du Valais et la première meute s’est établie en 2012 dans la région du Calanda, dans le canton des Grisons.. En juillet 2005, le premier ours brun connu sous le nom de « Lumpaz », chenapan en rhétoromanche, en provenance de la population du Trentin en Italie, a été observé en Suisse en Basse-Engadine, après plus de 150 ans d’absence. Dès lors, quelques ours mâles visitent la Suisse presque chaque année.
Lors de la présentation, Dr Fridolin Zimmermann, biologiste de la faune sauvage au KORA passera d’abord en revue les raisons de la disparition des grands carnivores de Suisse, puis mettra en lumière les différents facteurs qui ont favorisé leur retour. Afin de mieux comprendre leur retour, le développement de leur population et les enjeux relatifs à leur conservation, un point sera fait au préalable sur la situation dans les pays limitrophes, avant de terminer par celle en Suisse.
 

20h15, Salle du Conseil communal, Rue du Conseil 8, Vevey

Entrée libre

Organisator: Cercle des sciences naturelles de Vevey-Montreux
Allison Daley, paléontologue et professeure associée à l'UNIL
10. décembre 2020

Le registre fossile nous indique que les premières communautés animales remontent au Cambrien, il y a plus de 500 millions d'années, formant au cours de l'histoire de la Terre des écosystèmes complexes qui coloniseront successivement les mers, la terre et l'air. Surprenamment, nombres de ces premières créatures marines présentent une préservation exceptionnelle, fossilisant non seulement leurs coquilles dures mais également leurs tissus mous tels que leur peau, leurs yeux et leurs organes internes comme leur intestin et leur cerveau, nous révélant avec d'incroyables détails les premières étapes de l'évolution animale. Néanmoins, ces premiers écosystèmes regorgent de créatures plus bizarres les unes que les autres, nécessitant l'utilisation de techniques paléontologiques pour comprendre leur morphologie, leur écologie, leur comportement, et leur placement dans l'arbre de la vie. Les recherches d'Allison Daley, paléontologue, portent sur l'un de ces groupes bizarres du Cambrien, considéré comme les premiers superprédateurs de notre planète, dont il se sers pour reconstituer les processus évolutifs à l'œuvre pendant ces temps très anciens.

20 h 15, Aula de l’Ecole professionnelle du Chablais, Chemin des Marronniers 3, Aigle

Organisator: Cercle des sciences naturelles du Chablais

Pages

Newsletter

Souhaitez-vous être informé sur des observations, des actions ou des progrès marquants ?

Abonnez-vous à la Newsletter:

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs et partenaires