News

26.03.2019

La nature, le paysage et le patrimoine architectural de la Suisse sont soumis à de fortes pressions. Plus d'un tiers de toutes les espèces animales et végétales sont menacées, les nouvelles sur la mortalité des insectes sont alarmants. Toutefois, la politique en matière de biodiversité est au point mort. Le boom de la construction à l'extérieur des zones à bâtir se poursuit, des zones proches de la nature et des terres cultivées de grande valeur disparaissent sous le béton et l'asphalte. En attendant, avec la deuxième phase de révision de la loi sur l'aménagement du territoire, il n'y a toujours pas de contre-mesures efficaces en vue. Le Plan d'action pour la biodiversité n'est qu'un stricte minimum - il faut faire plus! 

C'est pourquoi les associations environnementales lancent deux initiatives populaires le 26 mars 2019 :

  • L’Initiative biodiversité exige plus de surfaces exploitées en accord avec la biodiversité, davantage d'aires protégées et de moyens financiers pour une promotion élargie de la biodiversité. Elle veut ancrer une meilleure protection du paysage et du patrimoine bâti dans la Constitution.
  • L’Initiative paysagemet un terme au bétonnage croissant des espaces naturels et des terres cultivées et exige des règles plus strictes au niveau de la construction en-dehors des zones à bâtir.

Vers la récolte de signatures et plus d'informations

18.03.2019

La campagne "Mission B" débute le 18 mars 2019. Selon la radio et la télévision suisse RTS, elle est une réponse au déclin constant de la biodiversité. Le plan B pour  nature. Chaque seconde, 0.7 mètre carré d'espaces verts sont bétonnés en Suisse. Les insectes meurent, les oiseaux sont de moins en moins nombreux.

Le projet commun de la RTS, SRF, RSI et RTR vise à promouvoir la biodiversité de manière durable en Suisse. Au cours des 18 prochains mois, les gens de la radio et de la télévision aimeraient gagner autant de terres diversifiées que possible où les papillons, les oiseaux, les abeilles sauvages, les lézards et les hérissons peuvent trouver un foyer - avec la population.

Mission B de la RTS, SRF, RSI et RTR

14.03.2019

Des chercheurs de Séville, Montpellier et Genève ont pu grâce à des études génétiques et morphologiques étudier de plus près le complexe d'espèces des murins et décrire une nouvelle espèce pour la Suisse. L'espèce nouvellement décrite porte le nom de Murin cryptique (Myotis crypticus). 

On ne sait pas encore beaucoup de choses sur cette nouvelle espèce, puisqu'elle n'était jusqu'à présent pas distinguée de son espèce sœur, le murin de Natterer. L'espèce est présente en Suisse romande et y vit principalement dans les forêts à toutes les altitudes. Il est probable que le murin cryptique utilise des arbres creux et des bâtiments abandonnés comme lieux de repos diurne. De plus amples informations sont disponibles dans la publication scientifique (en anglais).

17.01.2019

Des blaireaux au centre-ville de Zurich? Ce n'est plus aussi rare que ça. La population citadine de ces mustélidés a explosé depuis une vingtaine d'années.

L'information est diffusée au téléjournal de la Suisse romande le 17 Janvier 2019.

Article à l'ArcInfo

07.09.2018

Nous sommes ravis : le projet Nos voisins sauvages - la plate-forme d'observation de la faune Nous sommes ravis : Le projet Nos voisins sauvages a été sélectionné par Migros comme l'un des quatre projets environnementaux qui seront soutenus en 2018 avec les bénéfices issus de la vente de sachets plastiques à 5 centimes. La contribution de base pour chaque projet est de 100'000.- !

Désormais, un vote en ligne (jusqu'au 16 octobre 2018 !) décide du montant d’un bonus supplémentaire pour les quatre projets sélectionnés :

  • la 1ère place reçoit 50'000.- supplémentaires
  • la 2ème place 30'000.- supplémentaires
  • la 3ème place 20 000.- supplémentaires
  • la 4ème place reçoit la contribution de base

Vous avez, vous aussi, la possibilité de décider si le projet Nos voisins sauvages doit se poursuivre dans des nouvelles régions, tout en devenant trilingue.

Avec la plateforme d'observations, le projet Nos Voisins sauvages veut

  • rapprocher la population des agglomérations des animaux sauvages, les rendre « tangibles » pour tous
  • combler les lacunes de connaissance grâce à des projets sur des espèces animales telles que les hérissons, les écureuils et les abeilles sauvages
  • favoriser les animaux sauvages avec des mesures concrètes, dans les agglomérations et ailleurs

Le vote a débuté le 06.09.2018 et dure jusqu'au 16.10.2018 sur le site internet de Migros.

Nous nous réjouissons de chaque vote en faveur de notre projet « Nos voisins sauvages Suisse ».

Vous pouvez/tu peux volontiers faire suivre ce mail et parler du projet à tous ceux qui sont intéressés ou qui pourraient le devenir.
Merci beaucoup pour votre vote et de faire passer le mot !

Bettina Erne, Michel Blant, Anaïs Binggeli
et l'équipe de Nos voisins sauvages

Nos Voisins sauvages Suisse

Cliquez ici pour le vote Migros

Ps. : Depuis que les sachets en plastique de Migros coûtent 5 centimes, la consommation a pu être réduite de 84%. Migros reverse chaque année les bénéfices de la vente des sachets à des projets environnementaux sélectionnés. Cette année, les rentrées d’argent devraient atteindre un demi-million.

Pages

  • 1
  • 2

Newsletter

Souhaitez-vous être informé sur des observations, des actions ou des progrès marquants ?

Abonnez-vous à la Newsletter:

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs