Chevreuil
Capreolus capreolus

Habitat

Garten und Park
Wiese, Obstgärten, Felder
Hecken und Waldränder
Wald

Les chevreuils possèdent une vie sociale variée: ils vivent seuls, en communauté matriarcale ou en famille. En hiver, en dehors de la période de reproduction, ils démontrent une tolérance aux autres congénères. Au printemps, le mâle – le brocard – est territorial dès avril, puis la femelle – la chevrette – avant la mise-bas. Les faons naissent en mai et juin. La plupart du temps 2 faons par portée, parfois un ou trois. Les chevrettent mettent souvent bas dans des prairies, ce qui entraîne des problèmes avec les faucheuses et les chiens en liberté. Le chevreuil est considéré comme un gourmet et mange des herbes, des fleurs, des bourgeons et des pousses d’arbres et d’arbustes, ainsi que des boutons de rose dans les jardins.

Signes distinctifs 
Broquard avec bois, perdus à l’automne. La fourrure est brun-rouille en été, brun-gris en hiver. Poils de l’arrière-train blanc en hiver («miroir»). Faons bruns avec des taches blanches.
Habitat 
Zones boisées et prairies adjacentes. A la recherche de nourriture aussi dans les parcs et jardins.
Degré de menace
Non menacé
Confusions possibles

Cerf (Cervus elaphus), plus grand et plus lourd. Rarement observé dans les zones habitées.

Physique 

Longueur tête-corps 95-135 cm, hauteur au garrot 60-85 cm, pas de queue; poids 15-30 kg.

Période d’activité 
Actif toute l’année; les heures d’activité changent selon les saisons, généralement au crépuscule et durant la journée.
Annoncer une observation
Les textes sont tirés du livre Stadtfauna avec l’aimable autorisation de la maison d'édition Haupt Verlag. Cover StadtFauna-Buch
940 Images tri par
Chevreuil 
 13
Chevreuil 
 13
Chevreuil 
 12
Chevreuil 
 11
Chevreuil 
 11
Chevreuil 
 10
Chevreuil 
 8
Chevreuil 
 7
Chevreuil 
 7
Chevreuil 
 7
Chevreuil 
 7
Chevreuil 
 7
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 6
Chevreuil 
 5

Pages


Renard. © Stefan Wassmer / stadtwildtiere.ch

En tant qu'utilisateur enregistré, vous pouvez voter pour vos photos préférées parmi celles de la galerie: pour cela, cliquez simplement sur l'écureuil qui figure en dessous de la photo. Lorsque le symbole s'affiche en rouge, votre vote est validé. Le nombre figurant à côté du symbole indique combien de personnes ont déjà choisi cette photo.

Vous n'êtes pas encore enregistré? Enregistrez-vous ici

 

Concours de photos

Prenez part à l'évaluation des photos, en sélectionnant vos photos préférées d'un simple clic sur l'écureuil.

 

Être patient

Le chevreuil est surtout actif à l’aube et au crépuscule. Tôt le matin et le soir, les chances de l’observer sont donc plus élevées. Utilisez une paire de jumelles pour vous rendre à un poste d’observation près d’une lisière de forêt non dérangée. Une attitude calme et de la patience sont les atouts les plus susceptibles de mener au succès.

Découvrir des traces

Indirectement, on peut constater la présence des chevreuils grâce à leurs traces, leurs excréments et lieux de repos, les «reposées». Les excréments, appelés «moquette», se composent de crottes de la taille d’un haricot, dont certaines sont pointues à une extrémité, et qui s’agglomèrent souvent en été. Les reposées de chevreuils se trouvent souvent à la lisière de la forêt. Les chevreuils grattent les rameaux et les feuilles avec leurs pattes antérieures, avant de se coucher. Dans ces reposées, vous pouvez aussi prêter attention aux empreintes de sabots et à la présence de poils.

Reposée d’un chevreuil

Moquette de chevreuil

 

© Christian Deschka

Les empreintes des deux orteils avant (sabots) mesurent environ 3 cm de long. Les doigts arrière sont surélevés, c’est pourquoi ils ne laissent des empreintes que sur un sol très mou.

 

Comportement calme

Dans la forêt, il faut généralement être calme. Après l’observation, vous devez vous retirer aussi calmement que possible pour éviter de déranger l’animal. Peut-être que la prochaine fois, vous aurez de nouveau de la chance et pourrez observer le chevreuil à nouveau  au même endroit.

Ne quittez pas les sentiers

Lorsque vous marchez dans les bois, essayez de suivre les sentiers. Cela s’applique particulièrement à la période de mai à juin, lorsque les faons naissent. Les chevreuils vivant à proximité des zones habitées ont appris qu’il n’y a pas de danger de la part des personnes qui empruntent les sentiers forestiers. Même en tant que vététiste, vous ne devriez pas quitter les pistes de vélo de montagne. En tant que propriétaire de chien, vous êtes responsable de vous assurer que votre chien reste sur les sentiers et qu’il ne court pas après un chevreuil ou ne débusque pas les faons.

Menaces 
  • Trafic: Chaque année, des milliers de chevreuils sont renversés ou écrasés par des voitures sur les routes. Conduisez prudemment et à une vitesse adaptée sur les routes qui traversent les forêts ou qui sont signalées par le panneau routier «Attention, passage d’animaux».

  • Faucheuses: En mai et juin, les faons sont laissés par leur mère dans des prairies près des forêts. Ils passent ici les premières semaines de leur vie. Chaque année, des centaines de faons sont happés par des faucheuses. Avec des aides techniques, par ex. des drones équipés de caméras thermiques, il est possible d’éviter une mort cruelle par fauchage.

  • Marcheurs, vététistes: Les gens qui quittent les sentiers forestiers sont imprévisibles pour les chevreuils et donc un facteur de stress. Pour l’amour de la faune, restez sur les chemins et les sentiers.

  • Chiens: Les chiens en chasse provoquent des réactions de fuite dispendieuses en énergie chez les chevreuils. Gardez votre chien sous contrôle ou en laisse, surtout pendant la saison des mises-bas en mai et juin.

Observations au parc animalier

Avec un peu de chance, il est possible d’observer des chevreuils dans leur enclos aux Marécottes ou encore au Parc zoologique de Bienne.

 

Plus d’informations
  • Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein (1ère éd. 1995, réédition prévue pour 2021)

  • Voir publications sous salamandre.net, y compris pour les enfants

Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs et partenaires