Fouine
Martes foina

Habitat

Gebäude
Ruderalfläche, Verkehrswege, offene Flächen
Garten und Park
Wald

La fouine est une grimpeuse agile qui peut même escalader des murs verticaux. De jour, elle se cache souvent dans des bâtiments (greniers, granges, écuries). Elle utilise l’isolation des bâtiments comme matériel de construction pour son nid, ce qui peut occasionnellement l’endommager. Dans ce cas, il faut attraper la fouine, la déplacer et obturer les accès par la pose de grillage (de préférence en automne) ou la tenir à distance grâce à une protection électrique. Son alimentation est polyvalente: rongeurs, oiseaux, insectes, vers de terre, fruits (par ex. cerises), déchets alimentaires. Territoire de 80-150 ha. Depuis la fin des années 1970, on remarque que les fouines mordent les pièces en plastique ou en caoutchouc des voitures, par exemple les câbles de frein. Les voitures fraîchement garées sont régulièrement «contrôlées», sans doute parce qu'elles portent des marques olfactives étrangères (comportement territorial).

Les fouines manquent de plus en plus d'abris accessibles dans les zones habitées puisque les bâtiments sont de plus en plus hermétiques.

Signes distinctifs 
Pelage brun à grisâtre, bavette blanche, généralement fourchue vers l'arrière. Truffe rose.
Habitat 
À l'origine la fouine vivait surtout dans les formations rocheuses mais, de nos jours, ses habitats de prédilection sont les constructions humaines. En effet les populations de fouine sont en augmentation surtout en milieu urbain.
Degré de menace
nicht gefährdet
Confusions possibles

Martre des pins: La martre des pins a une fourrure plus foncée et plus dense, un nez brun et une bavette souvent jaunâtre (celle de la fouine est toujours blanche).

Physique 

Longueur du corps 40 - 56 cm, queue 20 -32 cm, poids 0,8-2,5 kg.

Période d’activité 
Nocturne, active toute l'année
Annoncer une observation
Les textes sont tirés du livre Stadtfauna avec l’aimable autorisation de la maison d'édition Haupt Verlag. Cover StadtFauna-Buch
149 Images tri par
Fouine 
 5
Fouine 
 3
Fouine 
 2
Fouine 
 2
Fouine 
 2
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1
Fouine 
 1

Pages


Renard. © Stefan Wassmer / stadtwildtiere.ch

En tant qu'utilisateur enregistré, vous pouvez voter pour vos photos préférées parmi celles de la galerie: pour cela, cliquez simplement sur l'écureuil qui figure en dessous de la photo. Lorsque le symbole s'affiche en rouge, votre vote est validé. Le nombre figurant à côté du symbole indique combien de personnes ont déjà choisi cette photo.

Vous n'êtes pas encore enregistré? Enregistrez-vous ici

 

Concours de photos

Prenez part à l'évaluation des photos, en sélectionnant vos photos préférées d'un simple clic sur l'écureuil.

 

En ballade dans les rues

La fouine est principalement nocturne et très discrète. Lors d'une promenade la nuit dans votre quartier, vous aurez peut-être la chance de voir une fouine traverser la rue en courant à toute vitesse. Les fouines aiment se tenir sous les voitures, ce qui leur offre une bonne cachette lors de leurs expéditions dans les rues.

Sous-locataires bruyants

Une forte odeur d'excréments et d'urine, des amas de crottes, une isolation endommagée dans l'entretoit et du bruit nocturne indiquent la présence de fouines. La nuit, postez-vous en embuscade avec une torche puissante et essayez d'identifier l'accès utilisé par la fouine comme entrée ou sortie. Elle utilise aussi des plantes grimpantes ou des tuyaux comme aides à l'escalade pour se rendre sur le toit.

Des excréments dans le coin mansardé d'un entrepôt.
(© C.Kistler / swild.ch)

 

Dégâts à l'isolation. Les fouines aiment utiliser le matériau comme rembourrage pour leur nid.
(© C.Kistler / swild.ch)

Amateurs de fruits

La fouine s’adapte bien aux conditions des zones habitées et n'a pas besoin d'un soutien spécial. Si vous voulez malgré tout faire quelque chose pour les fouines, plantez des baies et des arbres fruitiers dans votre jardin. Les fouines les apprécient. Ainsi, on trouve souvent des noyaux de cerise ou des pépins de raisin dans ses excréments.

Conflits entre les fouines et les humains
  • La fouine « de maison » : La fouine aime s'installer dans le grenier d'une maison habitée ou d'un entrepôt. Les fouines sont des grimpeuses extrêmement habiles et pénètrent dans le bâtiment par des espaces étroits de 5 cm. Pendant l’élevage des jeunes et la saison de reproduction en été, il peut y avoir des émissions sonores considérables la nuit et des dommages à l’isolation, utilisée comme matériel de nidification. De plus, une forte odeur d'excréments, d'urine et de tas de crottes indique la présence de fouines. La fouine utilise habituellement des plantes grimpantes ou des tuyaux pour se rendre sur le toit. Si l'on sait par où la fouine entre (voir conseils d’observation), cet accès peut être bouché ou rendu inaccessible.
  • La fouine « de voiture » : Un garage hermétique reste la meilleure protection contre les morsures sur les câbles de voiture. Actuellement, les constructeurs proposent de plus en plus des câbles résistants aux fouines.
  • Voleur de cochons d’Inde : Les petits animaux comme les cochons d’Inde, les lapins et les poules font partie des proies possibles de la fouine. Ils doivent être abrités de jour comme de nuit dans des enclos à l'épreuve des effractions.
Menaces 

Dans les zones habitées, la circulation est une cause fréquente de mortalité pour la fouine.

Observations au parc animalier

Avec un peu de chance, il est possible d’observer des fouines dans leur enclos au Zoo du Bois du Petit-Château.

Plus d’informations
  • Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein (1ère éd. 1995, réédition prévue pour 2021)
  • Voir publications sous www.salamandre.net, y compris pour les enfants
  • Feuille d’information « Notre voisine, la fouine », Protection suisse des animaux
Nos voisins sauvages
Nos voisins sauvages
Porteurs